28/10/2011

Jours 9 et 10 : Détente à Nha Trang

Réveil quelque peu difficile mais nous nous mettons rapidement en route. Le taxi (enfin, plutôt le beau-frère du patron de l’hôtel) nous conduit à l’aéroport d’Hanoi pour le premier de nos 3 vols domestiques : direction le sud-est avec Nha Trang. Il s’agit de la plus grande station balnéaire du Vietnam, où les locaux fortunés et, surtout, les touristes viennent se détendre. Ce sera notre objectif. Nous profitons d’abord des 2 heures de vol pour compléter notre nuit. Nous arrivons enfin à l’aéroport de Nha Trang, situé à l’extérieur de la ville. Le paysage rappelle celui de la côté d’azur et on sent que tout est fait pour le touriste : le quartier dit « du routard » ne comporte que des enseignes en anglais où l’on propose, toujours avec beaucoup d’instance, une journée de snorkeling, un massage ou encore un repas à toutes les sauces (russe, indienne, australienne, bretonne (!), etc…). Nous nous posons dans un hôtel au nom attrayant : le Nice Hotel. Nous ne sommes pas déçus, l’hôtel s’avère agréable et propose de nombreux services (laverie, réservation de tickets, etc…). Tout ça pour 5$ par personne… Nous allons rapidement profiter de la plage, de sable fin, sous un grand soleil. En soirée, nous goutons un resto indien. On en profite également pour réserver notre expédition du lendemain : une sortie sur le « Mama Linh » boat dans les îles au large de Nha Trang. Les deux tiers de l’équipe étant quelque peu indisposés par une mauvaise cuisson (on suppose…) du souper de la veille, nous décidons de passer une soirée tranquille à l’hôtel.

Nous nous réveillons dans la bonne humeur, notre journée risque d’être bonne. En effet, le « Mama Linh » boat, et ses copies/concurrents, sont assez reconnus pour l’ambiance festive de ses sorties. On le constate rapidement : nous serons entre jeunes. Principalement des anglais, mais également quelques français (27 personnes au total). Nous visitons d’abord l’aquarium de Nha Trang, assez sympa, avec des espèces de poissons inconnues pour nous, et parfois effrayantes. Nous jetons ensuite l’ancre au large d’un récif proche de coraux et d’une faune impressionnante. Tout le monde saute à l’eau pour une séance de snorkeling. Il est temps ensuite de rejoindre le bateau où la bière coule à flot. On sert le repas sur le pont. Après quelques encablures, notre guide sort ce qui ressemble, de loin, à une batterie et l’installe au milieu du pont. Il est rapidement rejoint par deux autres membres de l’équipage équipés d’une guitare et d’un micro. C’est parti pour une session de chant improvisée. Notre guide s’est mis comme challenge de chanter une chanson de chaque pays représenté sur le bateau. Pari réussi, même si on se demande toujours ce qu’il a essayé de chanter pour nous… Une fois la scène dégagée, le pont est recouvert de fruits à foison. C’est une véritable orgie. A peine terminé, le guide se jette à l’eau à bord d’une bouée aménagée en bar flottant. On le rejoint pour boire l’apéro/digestif. Nous regagnons ensuite tout doucement le port de Nha Trang où la sortie se termine. On profite de la fin de journée agréable (toujours pas une goutte de pluie depuis notre départ de Belgique) pour visiter les ruines d’un temple toujours dévoué aux cultes locaux de la culture Cham. Après un dernier repas dans le quartier du routard, nous rejoignons la gare routière pour prendre un bus de nuit qui doit nous amener à Ho Chi Min City, la capitale d’où nous envolerons pour l’île de Phu Quoc. C’est la première fois que nous prenons ce genre de bus, où les sièges sont des couchettes, pas très confortables, surtout à cause de l’état des routes.

IMG_8032.JPGIMG_8035.JPGIMG_8066.JPG

 

 

 

 

 

IMG_8077.JPGIMG_8091.JPGIMG_8122.JPG

13:19 Écrit par amaury dans Vietnam | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, vietnam, nah trang |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.