28/10/2011

Jours 11 et 12 : Les merveilles de l’île paradisiaque de Phu Quoc

Le trajet se passe bien, et même trop bien. En effet, le bus a roulé vite et nous nous trouvons bien à l’avance à Ho Chi Min. Nous prenons néanmoins le chemin de l’aéroport (il n’y a pas grand-chose à faire à 5h du matin) où nous poireautons pendant 3 heures. Finalement, nous prenons notre vol à destination de l’île de Phu Quoc, à l’extrême ouest du Vietnam. D’après nos renseignements, il s’agit d’une île paradisiaque, décrite comme la nouvelle Puh Khet. Une fois atterris, nous nous posons quelques minutes pour consulter nos guides de référence (Le Routard et Lonely Planet) afin de choisir un hôtel. Le premier que nous visitons ne nous convient pas : trop cher. Nous nous rendons chez son voisin qui répond à nos attentes. Pour 42$, nous avons une chambre avec vue sur la plage. Et quelle plage ! De sable fin, elle s’étend à perte de vue et donne sur une mer turquoise transparente. Une véritable carte postale qui nous charme immédiatement. Nous ne tardons pas à nous poser sous les cocotiers afin de profiter du temps exceptionnel. Je ne résiste pas à une Vietnamienne qui vient me proposer un massage au bord de l’eau, sous un soleil couchant inoubliable. Nous passons la soirée dans un bar voisin, toujours sur la plage bien entendu. Repas mexicain au menu animé par un petit groupe du coin (avec une danseuse au déhanché légendaire). L’ambiance est sympa, mais comme nous sommes en saison creuse (la haute saison commence la semaine prochaine) il faut avouer que c’est assez calme sur l’île.

Le lendemain, nous louons des scooters pour partir à la découverte de l’île. Après quelques kilomètres, ma bécane a quelques ratés. Je ne prends pas de risque et je fais demi-tour. Je laisse les autres visiter une cascade au milieu de l’île et une plage à l’est. Un superbe écrin ! Je passe la journée à la plage où j’en profite pour terminer ma lecture d’ « Into the wild », que je tenais à lire en anglais après avoir vu le superbe film. Le soleil est toujours là et je profite de cette journée de farniente, bienvenue après un voyage sans répit. En fin d’après-midi, mes compères me rejoignent et nous repartons pour visiter le marché de Duong Duong, la plus grande ville de l’île. Déjà la nuit tombe et au moment où nous nous asseyons pour prendre un verre, une coupure d’électricité vient plonger l’île dans le noir. Les habitants sortent les bougies et le spectacle n’en est que plus magnifique. Comme mes camarades, nous avons vraiment été touché par la beauté de l’île, que je ne peux que vous conseiller si vous cherchez un petit paradis tropical qui n’est pas encore (mais ca ne va pas tarder) envahi par les touristes. Certes les routes sont très précaires, le confort pas à son paroxysme et la propreté des rues laisse parfois à désirer, mais cela ne fait qu’ajouter du charme à l’ensemble. Bref, pour revenir à notre soirée, nous soupons dans un restaurant de fortune installé sur le marché où nous dégustons divers fruits de mer. Nous rejoignons ensuite l’hôtel où nous passons la fin de soirée à siroter quelques bières sur la plage. Le pied.

IMG_8171.JPGIMG_8175.JPGIMG_8176.JPG

13:28 Écrit par amaury dans Vietnam | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, vietnam, phu quoc |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.