21/10/2011

Jour 3 : A la découverte des villages retirés

Réveil difficile après une nuit courte. Cela pourrait sembler parfait pour entamer un scénario catastrophe, mais que nenni ! Dan a tenu la parole qu’il nous avait faite : pas de mal de tête avec l’alcool de riz. Bien qu’un tantinet fébriles, nous reprenons la route vers 9h après un petit déjeuner composé d’un grande soupe accompagnée de nouilles et de poulet. Nous quittons Sapa pour nous diriger dans les zones les plus reculées du Nord du Vietnam. Nous passons devant les magnifiques cascades Silver Waterfall avant de nous arrêter au sommet d’un col pour siroter un thé avec une vendeuse de tout et de rien (on en rencontre fréquemment aux bords des routes, même les moins fréquentées). Pour diner, nous faisons halte dans un petit village et mangeons dans la cantine locale. Le menu commence à devenir assez connu : chacun possède un bol et deux baguettes. Au milieu de la table, le restaurateur apporte des plats dans lesquels chacun va se servir : riz bien sur, qu’on utilise pour tapisser le bol, mais également du poulet, du bœuf ou des légumes verts. Parfois nous avons droit à des plats plus exotiques : du canard, du cheval ou encore de la chèvre. Le tout à tremper dans des sauces tantôt pimentées, tantôt douces. Une chose est sûre : au niveau de la nourriture, la nature a été clémente avec les vietnamiens. C’est un pays pauvre, mais on n’y meurt certainement pas de faim. Nous nous remettons ensuite en route pour une vingtaine de kilomètres à travers une piste, certes en très mauvaise état (rocailleuse et parfois pentue) mais on sent que l’on a pris de la confiance. On s’amuse. Nous arrivons finalement au village de Muong Hum. Eloigné de tout (on y accède par une route qu’on ne qualifierait même pas de chemin de terre en Belgique), ce village est très sympathique. Le directeur de l’école du village nous reçoit pour prendre le thé. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, chaque village, aussi retiré soit-il, possède une école et l’électricité (un des bienfaits du communisme ?). Le directeur est un peu nerveux. Des responsables du Parti viennent visiter l’école (comme chaque année). Nous mangeons à nouveau un plat traditionnel dans le restaurant du village. Nous y retrouvons en soirée le directeur et son adjoint qui, vu leur état joyeux, ont dû passer un contrôle agréable. Cette nuit, nous dormons chez l’habitant. Des amis de Dan qui connait vraiment tout le monde. Après avoir rentré nos motos dans la grande pièce commune, nous montons à l’étage rejoindre notre chambre. Je dis bien chambre sans « s ». Celle-ci est assez précaire, une partie du toit consiste en une…bâche. Dans un coin de celle-ci, un matelas à même le seul, où nous comprenons assez vite qu’il nous faudra dormir tous les trois. Bon, on se connait depuis longtemps, ce n’est pas un gros problème.  Après avoir arrangé quelques détails pratiques (qui occupera quelle partie du lit et qui prend quelle couverture) nous nous endormons paisiblement, sans oublier de donner un petit coup de coude au voisin qui prend beaucoup de place.

PS: Peu de photos de cette journée, suite à une panne de batterie...

IMG_7756.JPG

IMG_7754.JPGIMG_7758.JPG

 

 

 

 

 

IMG_7760.JPGIMG_7776.JPGIMG_7778.JPG

18:49 Écrit par amaury dans Vietnam | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vietnam, voyage |  Facebook |

Commentaires

Très sympa de suivre tes aventures à distance ! Bonne route Momo :)

Écrit par : Julie | 22/10/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.